Comment organiser ses pages pour le référencement naturel ?

Share Button

La mise en place de l’arborescence des pages est un point crucial dans l’optimisation SEO du contenu d’un site internet. C’est l’architecture de votre site qui vous permettra de rationaliser votre maillage interne et de pousser vos pages les plus stratégiques à se classer dans les résultats de Google.
Avant de vous lancer dans la rédaction de vos pages, nous vous conseillons de mettre au préalable votre organisation de pages sur papier ou d’utiliser le site de mapping Mind Meister :

Arborescence des pages pour le SEO

Une arborescence des pages propice au SEO

Cette question est l’occasion d’aborder avec vous trois notions emblématiques du référencement naturel :

  • Les cocons sémantiques
  • Le maillage interne
  • Les règles de rédaction marketing

Les cocons sémantiques

Les pages sont organisées sous la forme d’une arborescence de pages et de sous-pages, composés en différents cocons sémantiques. Les pages d’un même cocon sémantique partagent la même thématique ou sous-thématique. Chaque cocon sémantique dispose alors d’une page cible (à positionner sur la requête la plus rentable) reliée par des liens hypertextes à une multitude de pages intermédiaires et de pages complémentaires agencées à la manière d’un arbre généalogique. Chacune des pages “secondaires” sont consacrés à des mots-clés ou expressions-clés moins rentables et optimisées en conséquence. Un cocon sémantique doit permettre à Google de définir votre thématique. D’autre part, les pages secondaires facilitent le positionnement des pages cibles en apportant leur jus SEO de pages en pages.

Se mettre à la place de l’utilisateur

Lors de l’élaboration de votre arborescence, vous serez naturellement amenés à définir le sujet de chacune de vos pages. Lors de cette étape, essayez de vous mettre du point de vue de vos internautes. Posez-vous la question des informations que les utilisateurs viennent chercher sur vos pages. Quitte à vous mettre à la place des internautes, n’hésitez pas à nommer vos pages sous la forme d’une question, comme nous pouvons le faire sur ce blog. Ce nom deviendra plus tard le contenu de la balise title qui apparaîtra sur les SERP’s de Google. Cela éveillera la curiosité des internautes et les incitera à consulter votre page.

Le maillage interne

Nous l’avons vu, les pages complémentaires et intermédiaires sont reliées entre elles successivement par des liens hypertextes, de la même façon qu’un arbre généalogique. Ces pages secondaires contribuent au positionnement de la page cible à laquelle elles sont connectées de manière directe (pages intermédiaires) ou indirecte (pages complémentaires). La plus grande partie du maillage interne restent cloisonnée en un même cocon sémantique pour garantir l’étanchéité de celui-ci. Des liens entre des pages de cocons différents sont possibles mais doivent être mis en place de manière pertinente et mesurée, toujours pour veiller à l’hermétisme et à l’efficacité des cocons sémantiques.

Comment organiser ses pages pour le référencement naturel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *